SebastiAn – Total | Review

Après des années et des années d’attente, le nouvel album de SebastiAn sorti il y a quelques jours se dévoile enfin !

Disponible depuis de nombreuses semaines sur les plateformes illégales, de nombreux fans avaient pu écouter le résultat du tant attendu album avant les autres.

Avec cet album, SebastiAn avait plusieurs choix. Le premier était de rester dans la ‘turbine’, mot propre à ses anciennes et moins anciennes productions. En ayant choisi ce choix, SebastiAn aurait très certainement fait face aux critiques des fans qui lui auraient reproché un manque certain d’évolution.

La deuxième alternative était alors de faire totalement l’inverse. Sortir un album beaucoup plus électro/pop à l’image du morceau Embody, mais seulement voilà, l’abandon de ses racines serait difficilement passé et  le virage à 180 degrés aurait fait hurlé les fans de la première heure.

Alors que faire ?

Il ne restait finalement à SebastiAn que peu d’alternatives : faire un peu des deux, un peu plus de turbine et un peu moins de pop. La question était toute posée et je pense que même l’intéressé n’en avait pas la moindre idée.

Pire, quand on écoute l’opus, on se demande même si SebastiAn avait vraiment envie de faire cet album. Poussé par les fans et son manager Pedro Winter, l’album contient 22 morceaux dont la durée de certains pourrait défier Usain Bolt au 4x100m. À croire que la quantité a prévalu à la qualité.

Pedro Winter l’avoue lui même, en donnant son avis sur le dernier morceau de l’opus :

‘Avec 22 morceaux sur un album, on ne peut pas dire que l’on frustré. Overdose garantie.’

Du coup les retours sont sans appel, les fans sont partagés entre un TOTAL enthousiasme et une TOTAL(e) déception.

Cette même déception qui a valu à l’album la note de 2/10 sur Playlist Society. Toujours mieux qu’Uffie qui avait récolté un sévère zéro sur dix par NME, me direz-vous.

Cependant, non, tout n’est pas si mauvais.

Certains titres sortent du lot, mais voila, au lieu d’avoir un album d’une dizaine de titres qui s’enchaînent à la perfection et où une atmosphère bien lourde marquerait les esprits, on se retrouve avec une vingtaine de morceaux variant de plutôt moyens à vraiment pas super.

L’artiste se confesse même sur le dernier morceau qui est peut-être le plus représentatif de l’album. Avec ‘Frustra (Outro)‘, l’album se termine sur un seul et unique mot prononcé par l’artiste : Frustration.

Frustré d’avoir fait trop vite, frustré de ne pas avoir assez bien, frustré de ne pas avoir fait mieux que ses EP.

C’est bien dommage …

SebastiAn – Organia

Fondateur / Rédacteur @ Stop The Noise. De la musique avant toute chose !

13 Comments

  1. Exeanimator

    3 juin 2011 à 11 h 55 min

    Selon moi la qualité des morceaux est parfaite, c’est du SébastiAn, on ne pouvait espérer mieux. Mais malheureusement en effet, l’album ressemble a une tracklist, un mix avec quelques morceaux anciens et d’autres nouveaux. L’exemple parfait pour comparer et montrer ce qui manque a cet album, c’est Cross de Justice. Cross, c’est un voyage tout au long de l’album. Les morceaux ont une identité, et il m’en reste quelque chose. Total, j’écoute des morceaux d’electro les uns après les autres. Et c’est tout, malheureusement.

    Ceci-dit, l’album est sur mon bureau, parce-que je suis fan de SébastiAn et, même si je suis comblé par ce 1er essai, je lui souhaite une meilleure chance pour le 2eme album !
    Voila, c’était mon mot a dire, et bravo sur l’article, qui est très honnête !

  2. Merci

    3 juin 2011 à 12 h 28 min

    La chronique assassine vient de http://www.chroniqueselectroniques.net/ en réalité, le mec est quand même un gros rageux. Sinon assez d’accord avec ta chronique. Je pense pas que ce mec soit fait pour réaliser des albums.

  3. B

    3 juin 2011 à 13 h 39 min

    Moi aussi, plutot d’accord avec l’article.. J’attendais depuis tellement longtemps cet album que je suis plutôt mitigé :/ Je pense qu’il aurait du sortir un album avec très peu de morceau, histoire de pas laisser cette impression de fourre-tout.
    Heureusement quelque bonne surprise : Kindercut, Jack Wire, Arabest, Tetra, Yes.

    ps: le morceau avec M.I.A c’est de la merde nan?

  4. Boda

    4 juin 2011 à 0 h 16 min

    Je vois pas bien l’intérêt de faire un copier coller de la critique d’Odile de Plas en effet l’album n’est pas homogène mais les tracks individuelles sont mortelles et son live est juste parfait, un melange d’ancien et de nouveau qui s’enchaine en restant tout du long dans la même atmosphére.

  5. Clempepino

    4 juin 2011 à 9 h 46 min

    Sebastian nous montre toute sa complexité dans cet album. On entend les références a son travail pour « notre jour viendra », ses derniers penchant pop et son electro métal sanglant de début de carrière (car oui Sebastian n’a pas commencé par un album de remix…)

    Je suis transporté par cet album qui manque en effet de linéarité. Cependant la linéarité d’un album n’est pas du tout, a mon sens un critère, de production.

    Bravo Sebastian.

  6. Sacados

    4 juin 2011 à 11 h 34 min

    Le problème vient également de la production.
    Musique élitiste, (certains morceaux) inécoutable avec un matériel de basse ou de moyenne qualité.

    Sinon +1 pour Tetra

  7. KPTH!

    4 juin 2011 à 20 h 00 min

    Je trouve la critique un peu sévère. Je suis d’accord, cet album est une compilation.. On est loin de Discovery et de l’interstella qui allait avec !

    Pourtant, non, les titres en eux-mêmes ne sont pas tous mauvais. Il faut voir Arabest, Tetra, Jack Wire, qui sont nouveaux et surprenants.

  8. Nicolas

    6 juin 2011 à 22 h 13 min

    Moi j’ai un avis diamétralement opposé à celui de ce post !
    Selon moi, cet album est réellement un des meilleurs qu’il m’ait été possible d’entendre dans le monde de l’électro !
    Cet album raconte une histoire, qui évolue d’un bout à l’autre de l’album !
    Certes, il n’est pas du niveau de Cross, mais il reste quand même extrêmement bon !

    Franchement, comparez cet album avec celui des Bloody Beetroots : Romborama ! On joue vraiment pas dans la même catégorie, d’un coté un super producteur vraiment inventif et créatif, de l’autre 2 mecs qui font de la merde assez infâme …

    En tout cas : bravo SebastiAn !

  9. Mathieu

    7 juin 2011 à 10 h 34 min

    La critique est la, certes mais après une dizaine d’écoutes de l’album je dois dire que je suis fier de l’avoir acheté. Cet album n’est pas du tout pour tout le monde, il s’adresse à un public plus précis, c’est sur ce n’est pas Justice avec leurs Tracks que tout le monde chantonnent. Bref SebastiAn nous montre la qu’il a un style bien à lui, et qu’il n’est égalable dans celui-ci.
    Pour résumer : +1

  10. electrojukebox.retrofuture

    8 juin 2011 à 12 h 46 min

    Je suis aussi d’accord avec cette critique. Je me hatais de découvrir l’album pour sélectionné un putain de titre pour le blog. Résultat, je me suis fait chier, mais salement et ai niqué un peu de mon nouveau crédit deezer pour lui. Alors frustré SebastiAn? Je pense qu’il aurait certainement mieux fait de ne pas sortir l’album de suite s’il ne le sentait pas (et si tel était le cas, il était dans le vrai). Cet album ne vaut pas grand chose. Dire qu’il faut une certaine oreille pour l’apprécier c’est tout de même assez osé en parlant du Ed Banger (sans cracher dessus, la marque de fabrique est quand même le grand public us adepte des boites de (musiques de) merde.
    Pour résumer : Déception. Seb, prends ta claque par la critique et par ton public, retourne bosser, fais toi respecter par ton boss, lave toi les dents et coupe tes cheveux.

  11. galyb

    9 juin 2011 à 23 h 54 min

    electrojukebox tu fais partie de ces rageu désoler je dis la chose mais je conner des gens qui taff dans ces magasine et certain blog et je le dis honnètement il y a des rageux! exemple de phrase regarde il a essailler dimiter breakbot !! Mdr lalbum n’est pas un album en lui même dans le sens ou il n’y a pas de ligne directrice et cest peut être l’effet voulu! le son est bon il y a pas mal de bon son après d’autre ou chui moin fan ! pour tous les rageux je vais leur donner un réponse qui va les satisfaire (desoler pour lorthographe chui pas français :P) heu quand vous allez en boite la en se moment je vous parle pas daller au mix club voir le brèle je vous parle de vrai boite heu vous avez pas entendu des sons de sont album ? …. moi oui et jaime bien ! merci a ceux qui ont essayer ou reussi a me lire

  12. Pingback: #Musicmonday - SebastiAn & Kindercut | MAGIX Magazine

  13. Pingback: #Musicmonday - SebastiAn & Kindercut

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>